VELO CLUB DE CLAMECY UFOLEP
Maudite crampe...

Crampes musculaires

mercredi 2 août 2017

Crampes musculaires

Maudite crampe...
Les crampes nocturnes, crampes musculaires chez les sportifs, personnes âgées ou fatiguées,...

Ce que l’on sait au sujet de la prévention :

Nous avons fait le tour de dizaines d’articles traitant du sujet, et en avons résumé ce qui suit :


- boire abondamment de l’eau (riche en magnésium de préférence), et des jus de fruits fraîchement pressés pour éliminer les déchets métaboliques accumulés dans votre organisme.

- assurer un apport de calcium, magnésium et de potassium en consommant régulièrement des céréales, des pâtes demi-complètes, du pain complet, des avocats, des abricots secs, des bananes et du jus d’orange frais.

- prendre des vitamines B6

- manger du miel

- manger salé, alimentation riche en vitamine C, D, E

- éviter l’excès de café et de réglisse (qui provoque une fuite de potassium)

On peut aussi conseiller les trucs suivants :

- Cuprum Met 9 ch : prendre 10 granules avant ou après l’effort, sous la langue (c’est un produit homéopathique).

- Sportenine : homéopathique aussi, du laboratoire Boiron, ce médicament est conçu pour les sportifs. A croquer ou à prendre en boisson.

- Rocmaline : mélange de deux acides aminés détoxicants, la Citrulline et l’Arginine. Prendre 3 ampoules par jour durant 10 jours.

- Ionimag : 2 comprimés par jour pendant 10 jours (jamais inutile le magnésium !).


Une des causes les plus répandues des crampes semblerait être l’électricité statique. Un chercheur belge a d’ailleurs mis au point un système ingénieux et efficace qui y remédie très efficacement (voir le site ci-contre).

- Les produits toniques veineux chez les crampeux à varices et aux jambes lourdes : extraits de marron d’Inde, Veinobiase...

- Hexaquine : en désespoir de cause, 2 comprimés avant l’effort si vous êtes un crampeux mystérieux, pas bien calmé par les procédés précédents.

-cure de 6 semaines chacune en alternance :

- du lactate de magnésium vitaminé B6 (en pharmacie) à raison de 2 comprimés matin, midi et soir au moment des repas ;

- et l’oligo-élément Potassium à raison d’une dose par voie sublinguale le matin à jeun, un jour sur deux.

- Le cuprum/cuivre en homéopathie.

- un aimant de dimensions moyennes, disposé à l’extrémité du lit.

- pour les crampes au pied ou au mollet, poser le pied sur du carrelage froid et marcher sur la pointe des pieds.

- mélanger 2 gouttes d’huile essentielle de romarin, de marjolaine, de poivre noir ou de gingembre avec de l’huile d’amande douce et massez la zone douloureuse avec cette préparation (dilution à 2 ou 3 %). Vous pouvez aussi employer de l’huile essentielle de lavande en massage ou frictionner la région sensible avec de l’huile essentielle de géranium.

- appliquer des compresses de vinaigre de cidre sur la région douloureuse ou verser plusieurs tasses de ce vinaigre dans un bain. Vous pouvez également appliquer un cataplasme de menthe poivrée fraîche sur la zone sensible

- verser 1 cuillère à soupe de miel et 1 de vinaigre dans une tasse d’eau chaude et avaler pour stimuler l’assimilation du calcium et prévenir la fréquence des crampes.

Pour les sportifs :

La crampe, survenant pendant la pratique d’un sport, est une contraction involontaire, transitoire et douloureuse d’un muscle, le plus souvent dans les membres inférieurs, dont les muscles se tétanisent quelques secondes ou minutes à cause des toxines accumulées. En effet, cette contraction résulte de la transformation des glucides en acide lactique. Elle peut survenir pendant ou juste après un effort (il existe aussi des crampes nocturnes, dont l’origine est encore mal connue).

Les crampes sont favorisées par un effort prolongé, la chaleur, le froid, la fatigue, un mouvement mal exécuté, la déshydratation, l’abus d’excitants ou une carence en minéraux, des chaussures défectueuses...

Il existe différentes raisons qui expliquent les crampes. La première, une mauvaise hydratation : nous le savons tous, la chaleur métabolique due à l’effort, la suée et parfois le manque d’apport liquidien sont en amont et en aval des facteurs de dégradation ou de non-reconstitution du capital hydrique. La seconde, la perte d’oligo-éléments : calcium, magnésium et potassium sont consommés à l’effort, et pour peu que le capital de base soit faible, il pourra apparaître des crampes qui sont le témoin de la perturbation de la contractilité musculaire efficace. Le muscle a en effet besoin de ces oligo-éléments pour accomplir un cycle contractile.

En dehors d’une surconsommation, on peut mettre en cause un déficit des apports alimentaires ou une fuite due à des médicaments notamment les diurétiques et la cortisone.

La troisième, un manque de foncier : la diminution de la capacité aérobie entraîne pour des efforts intenses et prolongés une élévation excessive de l’acide lactique car l’organisme doit alors utiliser le sucre musculaire en l’absence d’oxygène. Ce phénomène appelé glycolyse anaérobie est surproducteur d’acide lactique et donc pourvoyeur de crampes. Même un champion très entraîné peut être sujet à cet état s’il dépasse ses limites. La quatrième, un cas particulier : la caféine qui peut être pourvoyeuse de crampes si elle est absorbée en dose excessive ou à la chaleur. A noter que les personnes dont le foie est fragile accumulent la caféine et donc en subissent les effets pervers plus facilement. La cinquième, la position pour lez cyclistes. Elle peut être en cause dans le cas de selles trop basses ou d’un pédalage excessif de la pointe. Il est inutile de consulter le khamasutra pour connaître la meilleure position, consultez votre marchand de cycles ! Et enfin la sixième, une mauvaise circulation veineuse peut se manifester par des crampes.


lu sur :

http://www.euromemo.be/crampes.htm



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | <:Visiteurs depuis le 01/09/2014:> : 1279 / 308763

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Annonces  Suivre la vie du site Lu sur le web   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License