VELO CLUB DE CLAMECY UFOLEP

Le Bonheur àdeux àl’heure

vendredi 9 novembre 2007

Dimanche 9 septembre, sept heures : on réveille Jules, le pauvre, lui faire ça alors que la veille il a fait sa première "course" àpied de 500m. ça faisait un mois qu’il nous bassinait avec ça. Il a couru le sourire aux lèvres, comme si c’était une blague ! Mais àl’arrivée il voulait monter sur le podium car il avait entendu le speaker qui disait que tous les jeunes y monteraient. En fait tous les jeunes avaient droit àun petit lot mais seuls les trois premiers recevaient une coupe. Une procédure qu’il connaît ! Il a terminé 7ème "moustique" amusant classement volant, et éphémère, comme un moustique.

Le Bonheur à deux à l’heure


 

Mais revenons au dimanche. À 7h40 on part pour Voillecomte, petit village situé près du lac du Der. C’est plutôt plat, tant mieux. Au programme, rando de 20 ou de 40km. Le "40km" doit partir à 8h30. Il partira à 8h40. De 8h20 à 8h40 je joue avec Jules à monter et descendre des trottoirs, à faire déraper la roue arrière sur des graviers en accélérant. Il y arrive un peu ! Bonne patate...à 8h40 je pars avec les 40km, je fais 6km avec eux et je rentre par une route. J’arrive pile à 9h pour m’entendre dire "Qu’est-ce que tu fous ?" par ma chère et tendre. Ils ont fait partir les 20km à 8h50 ! Sonnerie de l’église à l’appui, j’explique à Lolo que je suis pile à l’heure...

Bref, on part entre amis et "en retard" pour les 20km. Il y a là Lolo, un couple d’amis, leur fille Célia, 8 ans et Jules le moustique. On sera rapidement rejoints par un des organisateurs qui débalise après notre passage et avec qui on fera toute la rando. Il connaît bien la forêt, il nous explique que le mot "Der" signifie "chêne". On en verra quelques spécimens de fort belle facture ! Très très "glands"...

 

Jules s’amuse dès qu’il y a une bosse, un trou, un trou et une bosse, le tout en faisant le bruit d’une moto de cross. Il en veut une pour Noël ! Je lui ai expliqué que je ne lui en achèterai pas, il a alors décidé qu’il en commanderait une au Père Noël ! En voilà un qui va le décevoir...

 

Célia est aussi prudente que Jules est "incisif", et quand ce dernier part à fond en faisant le bruit de la moto, elle éclate invariablement de rire sur son vélo Décathlon ladie à petites fleurs. On ne s’ennuie pas !

 

On progresse ainsi jusqu’à un ravitaillement à mi-parcours. La table de ravitaillement est à droite, mais Jules passe le plus clair de son temps à gauche, dans un champ de maïs ! Il en veut absolument un épi ! On finit par en prendre un, on retire les feuilles, il goûte, il le trouve dur. C’est qu’à cette époque le maïs est mûr. Fini le maïs tendre du moins de juillet. Il insiste quand même pour je rapporte l’épi dans une poche de maillot. Me voilà chargé de maïs, je ne risque pas la fringale, mais plutôt de me faire attaquer par un sanglier !

 

Juste après le ravitaillement, il y a une zone avec deux trous que l’on peut éviter par un bout de route, ce que nous conseille notre ami déflécheur.Du coup, Jules veut absolument passer par les trous ! Ceux-ci sont en fait inférieurs à la description qui en a été faite et Jules les passe sur le vélo avec un bruit de moto redoublé !

 

Ça se gâte 300m plus loin : il franchit une section de 5m boueuse, se déséquilibre un peu sur la droite et plonge ses deux pieds dans une mare d’eau et de boue. Il pleure de rage ! Moi je rigole, un bénévole accourt, pensant à un accident. Deux minutes après Jules en rigole aussi. On a évité la noyade, ouf.

 

Un peu plus loin, on passe devant un chêne majestueux qui vaut son pesant de glands. Rouler doucement a son charme, dans une course de vélo je n’aurais jamais remarqué ce chêne...de vélo, donc.

 

Vers le km 13, notre compagnon débaliseur nous conseille de couper pour raccourcir un peu le total, pensant que les jeunes vont galérer dans les sections à venir. "Dans les sections précédentes, vous n’avez encore rien vu" nous prévient-il. Mais je connais le coin et je sais que de toute manière il n’y aura pas d’important dénivelé. Par ailleurs il fait beau depuis près de deux semaines, on ne pataugera pas trop comme ça peut arriver près du Der...Allons-y donc pour la totale.

 

On ne le regrettera pas : les difficultés ne sont pas pires que celles qui ont précédé et Jules et Célia avancent doucement mais sûrement, Célia rythmant les facéties de Jules de ses grands éclats de rire, Jules répondant par des bruits de moto ou de ouistiti redoublés.

 

Sur la fin je pousse un peu Jules dans des faux plats herbeux et montants que Célia passe en "vélo à fleurs" comme une fleur...on porte quelques fois les vtt dans des trous humides. Dans les petites portions boueuses, Célia a une technique imparable : elle pose un pied de chaque côté du vélo (elle est assise très bas), tandis que Jules accélère tout ce qu’il peut pour que ça passe, avec parfois des embardées à la hauteur de l’accélération...Deux styles très différents !

 

Dans le dernier kilomètre, vers midi et quart, on est sur une route en faux plat descendant. Soudain Jules sprinte comme un fou, passe dans un trou de souris entre le père de Célia et le bas-côté, puis descend sa tête presque sur sa potence et étend ses jambes à l’horizontale vers l’arrière ! Impressionnant. Inutile de dire que Célia éclate de rire une fois de plus.

 

Après trois heures et quelque de randonnée, on en a fini. Célia, auparavant, avait fait une randonnée de ?7km. Elle a triplé son score. Jules reçoit la coupe du plus jeune (et de loin) et redevient soudain tout penaud lorsqu’il s’agit d’aller la chercher. Il ne nous reste plus qu’à prendre congé de ce petit village finalement fort sympathique. L’après-midi, je taille et je greffe un cognassier et Jules a toujours autant la pêche. Le fruit d’un mode de vie actif ? En tout cas, que du bonheur !

Par Jean-Paul Stéphan, champion du monde Masters 2

 

http://www.cycles-lapierre.fr/lapierre/fr/actualites/velo/Le-Bonheur-a-deux-a-l-heure


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | <:Visiteurs depuis le 01/09/2014:> : 194 / 307257

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Annonces  Suivre la vie du site Lu sur le web   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License