VELO CLUB DE CLAMECY UFOLEP

Le handicap, décidément, fait peur...

vendredi 9 novembre 2007

Dans Sport et Vie N° 104 (septembre / octobre 2007), Guillaume Sarre écrit Qui a peur d’Oscar Pistorius ? Dans cet article il explique que ce sud africain né sans péronés est devenu un très fort sprinteur (avec prothèses en carbone) et que ses temps (10"9 au 100m), même s’ils le laissent encore loin des Asafa Powell ou Tyson Gay, lui permettent de briguer une participation aux championnats du monde du 100m avec les valides.

D’autant que contrairement à eux, pour progresser il peut tabler à la fois sur son entraînement physique et sur le progrès technologique de ses "jambes"

L’IAAF n’a pas autorisé Pistorius à courir avec les valides à Osaka en 2007. Heureusement à mon avis ! En autorisant un handicapé à courir avec les valides et sans différenciation dans le classement, on prendrait le risque d’une incitation à la triche. En effet, la qualité des prothèses progressera beaucoup dans un avenir proche, c’est une évidence. Ce faisant, il est tout à fait possible que les handicapés, dans certaines disciplines sportives, aillent un jour plus vite que les valides. Si tel est le cas et qu’il y a des titres mondiaux ou olympiques à la clé, on peut voir des valides se faire volontairement "handicaper" pour bénéficier des meilleures prothèses !

Cela semble irréaliste...On a déjà entendu parler de mise enceinte pour provoquer un pic hormonal, d’opérations des seins pour gagner du poids, on voit des culturistes qui ne reculent devant rien (y compris devant une mort très précoce) pour atteindre leur idéal plastique, de nombreux sportifs se dopent en sachant pertinemment (mais en l’enfouissant dans un coin de leur tête) qu’ils en paieront le prix au niveau de la santé quelques années plus tard, etc. L’Homme aime souvent le risque, le piment, le sel...

Si un tel retournement de situation venait à se produire, on assisterait à un bouleversement de certains concepts. Pour les sportifs, il faudrait trouver une autre appellation que "handicap" puisque par définition, un handicap entrave la performance. Il ne peut donc plus être nommé ainsi lorsqu’il permet de l’améliorer. Peut-être faudrait-il parler de sportifs naturels et de sportifs modifiés.

Cela ne vous rappelle pas un autre problème ? Le dopage bien sûr. Le handicap, de par les modifications qu’il permettrait de justifier, deviendrait dans certains cas un prétexte à une forme de dopage. Il faudrait alors prouver qu’on est bien handicapé de nature, qu’on n’a pas fait exprès de se mutiler pour obtenir en retour un gain en performance...Un peu comme les sportifs doivent prouver qu’ils sont malades pour avoir le droit à une AUT (Autorisation d’Usage Thérapeutique). Notons au passage que les AUT fonctionnent très mal, bien trop de sportifs réussissant à en obtenir sans être véritablement malades. Personnellement, je pense que si on est sous médicaments, on ne devrait pas être autorisé à courir, point final. Car les médicaments sont pour les malades. L’EPO par exemple, c’est au départ pour les cancéreux qui ne fabriquent plus assez de globules rouges.

Notons aussi que certains concurrents des catégories handisports se dopent, comme les valides. Si le handicap procure un premier avantage et que le dopage en procure un deuxième, les coureurs "naturels" vont avoir beaucoup de mal !

 

Tout cela peut paraître irréaliste, loufoque...Malheureusement, je ne pense pas que ce soit le cas. Au moment des JO d’Athènes 2004, Jacques Piasenta (célèbre entraîneur d’athlétisme et à fond pour un sport propre) disait, dans une interview un peu désabusé, qu’ils  réussiraient un jour à faire des athlètes "bioniques". Les prothèses seraient une manière originale d’y parvenir.

On pourrait alors imaginer des remarques du style "Le pauvre il n’a aucune chance de gagner, il est désespérément normal". À bien y regarder, c’est juste une légère modification de ce qui se passe trop souvent en cyclisme professionnel sur route où le pauvre qui roule à l’eau claire n’a aucune chance...

Par Jean-Paul Stéphan,

champion du monde Masters 2

http://www.cycles-lapierre.fr/lapierre/fr/actualites/velo/Le-handicap-decidement-fait-peur


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | <:Visiteurs depuis le 01/09/2014:> : 364 / 337216

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Annonces  Suivre la vie du site Lu sur le web   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License