Warning: Illegal string offset 'format_dest' in /var/www/sdb/a/6/vccufolep/ecrire/inc/filtres_images_lib_mini.php on line 932

Warning: Illegal string offset 'format_source' in /var/www/sdb/a/6/vccufolep/ecrire/inc/filtres_images_lib_mini.php on line 935
Philippe Le Gars raconte le Tour du Rwanda - [VELO CLUB DE CLAMECY UFOLEP]
VELO CLUB DE CLAMECY UFOLEP

Philippe Le Gars raconte le Tour du Rwanda

samedi 26 novembre 2011 par vcc ufolep

Cyclisme-Chronique

Le lac Kivu comme théâtre

Grand reporter à L’Equipe, Philippe Le Gars raconte au jour le jour le Tour du Rwanda, la course et ses à-côtés, dans un carnet de voyage.
Emmanuel Rudahunga et Abraham Ruhumuriza, devant le stade de Kibuye lieu d'un des plus grands massacres du génocide de 1994.(DR)
Emmanuel Rudahunga et Abraham Ruhumuriza, devant le stade de Kibuye lieu d’un des plus grands massacres du génocide de 1994.(DR)

Coincé entre la République démocratique du Congo et le Rwanda, le Lac Kivu offre un spectacle grandiose. Il est l’un de ces Grands Lacs d’Afrique mais aussi l’un des plus dangereux. Ses kilomètres cubes d’oxydes de carbone et de méthane menacent en effet de remonter à la surface et d’exploser à tout moment. Les coureurs du Tour du Rwanda n’ont pas vraiment le temps d’y penser, la journée a été mouvementée et l’arrivée à Kibuye sonne comme un énorme soulagement pour la plupart d’entre eux. Un Ethiopien Msgena Kindeya a failli gagner mais son compagnon d’échappée le Sud-Africain James Tennent était le plus rapide.

Quelques instants plus tard, les coureurs rwandais arrivent en force mais pour rien. Le public amassé sur les bas-côtés hurle sa joie de voir le maillot national mais on sent chez certains des coureurs de l’amertume de ne pouvoir au moins remporter une étape. Les Rwandais tournent le dos au stade Gatwaro de Kibuye qui longe la ligne d’arrivée. Il ne reste plus rien de ce triste lieu. Un amas de terre et de briques. L’an passé il y avait encore un pan de tribune en ruines, le temps fait son oeuvre. Ce stade a été le thé,tre d’un des massacres les plus sanglants du génocide il y a dix-sept ans. En une journée, le 18 avril 1994, 10.000 Tutsis ont été tués sur ce terrain. En racontant leur journée de vélo tout en recevant les félicitations de leurs supporters, les coureurs rwandais ne se retournent pas un seul instant vers ce stade de sinistre mémoire. Ils ont appris à vivre avec ce dramatique épisode de leur histoire et surtout à le surpasser même si les cauchemars continuent de hanter leurs nuits.

Sur la pelouse pelée du stade, un moniteur d’auto-école donne des cours à un jeune motard entre une dizaine de plots, là où étaient alignés le 18 avril 1994 les pelotons d’exécution. A une trentaine de mètres de là, la cérémonie protocolaire de la sixième étape du Tour de Rwanda vient de s’achever, les coureurs sont rentrés à leur hôtel, les barrières sont démontées. En contre bas, le grand calme du Lac Kivu rend l’endroit magique et réussit à faire oublier les démons du stade Gatwaro.

Philippe LE GARS


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | <:Visiteurs depuis le 01/09/2014:> : 471 / 308113

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Annonces  Suivre la vie du site Lu sur le web   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License